Chanson douce – Leïla SLIMANI

Chanson douce, L. Slimani

Après la naissance de ses deux enfants, Myriam décide de reprendre son métier d’avocat. Elle et son mari, très pris par leurs responsabilités et leurs ambitions respectives, choisissent de faire appel à une nounou pour s’occuper des petits. Mais trouver la perle rare est bien plus compliqué qu’ils ne l’imaginaient… jusqu’au jour où Louise entre dans leurs vies. Adorable et chaleureusement recommandée, elle a tous les atouts pour devenir un membre chéri de la famille.

Mais ce bonheur connait des jours sombres. Chacun se retrouve ainsi pris au piège d’une dépendance mutuelle, presque malsaine. Une situation qui va rapidement conduire à des évènements dramatiques que personne n’aurait pu imaginer.

♦ ♦ ♦ ♦


Chanson douce, c’est un roman qui se lit très vite et qui vous prend aux tripes. L’histoire est somme toute déroutante. La scène d’ouverture – notamment – est brutale, une terrible claque dont vous sentez encore la chaleur jusqu’au point final.

Décortiquer chaque évènement, chaque personnalité

Ce roman, c’est avant tout la mise en exposition d’une mécanique machiavélique. Celle dans laquelle s’enferme cette gentille nounou. Fragile, elle est surtout en besoin de reconnaissance, elle veut se prouver qu’elle existe, qu’elle compte, qu’elle est indispensable. Et ce besoin, dévorant, se révèle bientôt être le piège dans lequel toute la famille va tomber.

Je vous ai parlé du premier chapitre. C’est pour moi la force de ce récit. Beaucoup le désigne comme un thriller, il me semble qu’il s’agit plutôt d’une réflexion psychologique, d’une enquête intérieure. Connaître le dénouement de l’histoire avant d’avoir démarré le roman permet de ne se focaliser que sur ce qui est important. Vous devenez attentif à tout, vous savez sur quoi porter votre attention et de quoi vous méfier.

Un roman qui soulève de nombreuses questions

Chanson douce parle de notre monde, de notre société et de ses fragilités. Il parle d’injustice, de clichés et de préjugés, des différences et des incompréhensions entre cultures, des relations de pouvoir, de domination, d’argent. Il parle de toutes ces choses qui rendent les relations complexes et douloureuses, de ce qui peut mener les plus sensibles à la folie. Il traite surtout des difficultés que l’on peut éprouver dans une relation de patron à salarié, de parents à nounou, de cette distance à préserver avec une personne qu’on associe pourtant à un membre de la famille.

Ici, personne n’est épargné. Les personnages sont tour à tour attachants puis détestables. Chacun commet des erreurs, des maladresses sans en comprendre les enjeux et les risques. Au final, impossible de prendre partie, impossible de savoir de qui vient l’erreur.

Dans ce récit à plusieurs voix, vous entendrez le point de vue de chacun. De la mère, du père, de la nounou.. mais aussi de ceux qui l’ont connue. Des indices pour mieux comprendre Louise ou pour l’accuser davantage ? À vous de voir.

 


Chanson douce, Leïla SLIMANI
Aux Éditions Gallimard

Publicités

Une réflexion sur “Chanson douce – Leïla SLIMANI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s