La cellule de Zarkane, Joseph LUBSKI

La cellule de Zarkane, J. Lubsky

Zarkane n’a jamais été épargné par la vie. Rejeté des siens, abandonné par sa mère, entraîné dans les bas fonds de la mafia, condamné à l’enfermement pour meurtre, aura-t-il un jour la chance de connaître une vie douce et stable ?

♦ ♦ ♦ ♦

Sorti en 2009, La cellule de Zarkane a d’ores et déjà fait parler d’elle. Je ne vous apprendrai donc probablement rien en vous révélant la réelle identité de son auteur : Patrick Sébastien. D’entendre ce nom, j’étais déjà prête à abandonner. Mais ce roman m’avait été vivement conseillé, alors je prends sur moi et on y va.

Petit livre, grand plaisir

C’est un petit livre très rapide à lire. Non seulement parce qu’il ne compte que 280 pages, mais surtout parce que son histoire vous transporte, faisant oublier tout le reste. Je ne créerai donc pas davantage de suspense, ce roman est une agréable surprise.

Remonter le temps pour comprendre tous les détails

C’est un retour en arrière, une façon de décortiquer les évènements d’une vie. De toute façon, on sait déjà comment ça commence : par une condamnation. 22 ans de prison. Mais comment est-ce arrivé ? Voilà toute la question. Pour y répondre, l’auteur remonte le temps. Histoire de comprendre : la jeunesse de son personnage principal, l’environnement dans lequel il a grandi, la perte de ses proches, sa famille de substitution, les rencontres amoureuses et l’entrée dans la pègre.

L’histoire est crédible et bien monté. L’écriture, elle, ressemble à Patrick Sébastien. Du lyrisme et des phrases complexes, pas toujours nécessaires. C’est parfois pompeux mais ça peut s’avérer parfois utile aussi, pour rendre le récit plus poignant.

Un final de haute volée

C’est complet et c’est prenant. Il n’est d’ailleurs pas bien difficile de se prendre au jeu de cette lecture. Zarkane est attachant, malgré ses défauts et ses mauvaises fréquentations. Au fil des pages, vous n’avez plus qu’une envie : comprendre ce qui lui arrive. Et puis d’un coup, la claque. Cette fin, vous ne l’avez pas vu venir, les indices étaient trop faibles. Et le livre prend alors tout son sens.

Vous êtes curieux d’en savoir plus ? Alors, jetez-vous sur ce roman sans attendre. Vous m’en direz des nouvelles !

 


La cellule de Zarkane, Joseph LUBSKY
Aux Éditions Le Livre de poche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s